Le bonheur au quotidien

28 octobre 2010

De tout et de rien

Je procrastine ce matin, d'un côté ma culpabilité qui me dit: il y a une tonne de linge à plier sur mon lit, une autre tonne d'affaires qui traînent partout dans la maison,

et

plus que 4-5 semaines avant le retour au travail. Fin de la culpabilité, ou presque.

J'ai hâte de retourner au travail, hâte de retrouver ma petite job de bureau, hâte de porter mes nouveaux habits, hâte de revoir les dépôts dans mon compte, hâte de voir mes collègues de travail, hâte de travailler sur mon ordinateur, hâte de parler aux clients, j'ai hâte :-)

Je vais avec ma copine Manon acheter ce qu'il me manque demain, une belle journée de filles, placoter, magasiner, se payer du bon temps et Michelle devrait venir nous rejoindre pour souper avec nous demain soir, peut-être même un petit film au cinéma, Ahhhh.... Ça va faire du bien!

LEs petites nouvelles;

les filles vont déjeuner à la cabane du chasseur ce matin, Mahika avec l'école et Lyzia avec la garderie.

Mahika va tellement bien à l'école, c'est un charme! Elle écrit des petits mots, lit de plus en plus facilement, elle apprend vite et bien. Elle se réalise à l'école ma grande fille, elle est fière d'elle, elle aime respecter les consignes. Elle a déjà les privilèges de l'autonomie; elle se rend toute seule à la musique, l'anglais... Cumule les surprises de la boîte, et hier, j'ai colorié le coeur et l'étoile sur sa feuille de mots de vocabulaire- mots à globaliser, nous avions jusqu'à la mi-novembre pour réaliser ces connaissances, et voilà que c'est fait. Elle voyait ça comme une montagne au début; nous avons divisé le travail en petits butons, et au début de la semaine, je la sentais prête, je lui ai donné comme défi la fin de la semaine et c'est fait. Elle avait tellement hâte de montrer ça à sa prof ce matin, ça la rend très heureuse tout ça :-) Elle a aussi gagné la médaille d'or à la course de son école, p'tite minoune de me dire: j'avais envie d'arrêter de courir, je voyais mon amie proche de moi et j'ai continué :-) Médaille d'or de toutes les premières années-filles.

Je cherche un petit babillard à mettre dans la chambre des filles, pour mettre leurs beaux exploits en vue, qu'elles voient leurs réalisations.

Mon grand garçon est tellement heureux quand il joue au basket, si fière de lui, il est beau à voir aller. Il a une belle attitude mon grand, de déçu il était au début des pratiques parce que n'avait pas la position qu'il désirait, nous lui avons rapellé de garder une belle attitude, de pratiquer cette nouvelle position, de faire de son mieux, de rester positif, et les avantages à exploiter d'autres positions; plus polyvalent... Son coach ne l'avait pas bien saisi au départ je crois, et sûrement son attitude ne devait pas aider; Monsieur n'étais pas content de sa position, l'attitude n'y était pas, et mon p'tit Monsieur ne devait pas être de très agréable compagnie et ne devait pas faire autant d'efforts. Après cette belle discussion avec papamaman, il es reparti de bien meilleure humeur et déterminé à bien faire, tant qu'à faire. Le voilà à la veille d'être le capitaine de l'équipe, il sent que son coach a envie de lui donner le titre? Il a aussi changé de position, c'est-y pas merveilleux l'attitude positive, c'est-y pas payant. Il a un bel esprit d'équipe, et il le mérite. Il se pratique TELLEMENT. Ce sport a des répercussions positives sur toute sa vie; il le rend fier de lui, lui donne une belle estime, ce qui a pour conséquences qu'il désire et a envie de bien réussir le côté académique aussi, il n'hésite pas à aller à la récupération dès que les difficultés se font sentir. Il a envie d'aider son copain qui a eu une mauvaise passe à réintégrer l'équipe de basketball... Il a des belles valeurs mon grand, il me rend très fière.

Et ma touptite... :-) Ma belle brunette, si pleine de vie, de sourires, d'énergie! Il faut travailler tous les jours à canaliser cette débordante énergie. Elle est heureuse dans la vie celle-là. Elle s'installe à la table avec ses feuilles et crayons et fait ses leçons elle aussi, elle a si hâte d'aller à l'école. J'en profites pour la rendre alléchante cette école; toi aussi tu vas avoir de beaux souliers neufs quand tu vas commencer l'école, les petits bols de Princesse sont pour les collations de l'école, l'achat de petits livres de lecture sont des récompenses pour quand on fait bien cela à l'école, les leçons sont un moment privilégié entre Mahika et mamanpapa et il ne faut pas déranger ça va bientôt être ton tour. Sa motricité s'améliore énormément; elle pratique maintenant le karaté le vendredi, c'est son sport à elle, son kimono à elle, son moment à elle. Elle lâche son fou et apprend à respecter les consignes dans ce cours, c'est très bien. Et pratique toujours la gymnastique avec sa soeur, merveilleux pour son autonomie-motricité-concentration ça aussi. C'est la plus fonceuse de mes enfant, elle s'installe sur la chaise du dentiste celle-là, A n'a d'la drive! Très vaillante, elle aime aider maman à faire des tâches; aller ranger le linge dans les tiroirs, faire son lit, ramasser les jouets, toujours prête à aider. Elle est flamboyante et me rend très fière.

Mon chéri continue l'entraînement, mais de façon plus modéré depuis que le triathlon est passé, il joue au volleyball et il adore ça! Pratique sa musique et il adore ça et a un nouvel emploi avec des patrons dignes de ce nom- jusqu'à maintenant. Très humains, intelligents, solides. Et il adore ça! Ça fait du bien dans la maison.

Et moi, ça me grouille toujours autant dans le ventre de donner mes cours, j'adore ça. À 2 semaines de la fin de ma session, yeah! Le petit répit avant ma session d'hiver sera le bienvenu, avec le travail qui reprend, le timming est bon. Ma session d'hiver est presque complète, beaucoup de demandes, ça va être le fun!

La vie est belle!

Posté par mamanchocovanil à 09:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 septembre 2010

Implosion de bonheur en moi :-)

Je suis sur mon petit nuage depuis hier midi cinquante quelques, 3 hres 20 après mon 2ième départ de ce GRAND week-end.

Tout ce que peut m'apporter l'entraînement!

J'étais mentalement très bien préparée, zen, sereine face à ce qui m'attendait ce samedi matin, euphorique même! :-)  J'étais prête et surtout décidée à demeurer positive coûte que coûte!

Samedi; 53 km vélo de route:

Mais y'a donc ben du monde qui me dépasse? Pas grave Mel, t'es pas là pour les autes, t'es là pour toi, c'est quoi ton objectif? Terminer toutes tes épreuves en ayant du plaisir, on continues! Tiens une autre côte; on compte jusqu'à 10 Mel avant de changer de gear, on est-tu encore capable pour un autre 10 avant de changer de gear? On recommence, la côte achève, on lâche pas! Ok, on a un 10 km de fait, on prend 1 gorgée de gel, on oublie pas de s'hydrater, faut surtout pas casser...

Fait chaud, on prend le temps d'arrêter enlever cette veste, on repart.

On a 22 km de faits, on doit approcher de la côte de la mort, on passe le petit pont, celui-là qu'Isa devait me parler, la côte est l'autre bord, on lâche pas, ça va bien, on monte! On compte jusqu'à 10 avant de changer de gear, on est-tu encore capable? Oui, on continue, mais quissé que je vois pas sur le mi-parcours de cette côte? Mon chum! Sur le côté? Crampé- il s'est trop poussé mon homme.... Et j'en vois souvent des gars arrêtés sur le bord de la route- crampés ( pas de rire lolll! ) Chéri? Est-ce que c'est la côte de la mort? ( mon chum est sur son retour du 106 km ) Oui!

Ok, on continue, un autre 10, un Monsieur arrive à côté de moi: c'Est la pire celle-là! On va monter le pire boutte, après ça, ça va bien aller... ( j'avais foutrement besoin de me faire dire à ce moment que le pire boutte s'en venait? NON! ) Et je monte et monte, en me promettant THE récompense après cette côte, j'avais l'impression que c'était le pire boutte de tout mon triathlon,

et je suis arrivée en haut- sans descendre sur mon petit plateau!!! Je l'ai toute montée sur mon 2 ième plateau- oh yeah! J'suis là, j'suis là, mes cuisses sont fortes, j'ai beaucoup d'énergie, ça doit êter les pâtes que j'ai bouffées toute la semaine? Et le Gel, on lâche pas le gel.... Yes ma Mel, t'es hot aujourd'hui.... Et on continue, un aute côte et une autre, on descend, ne ralenti pas trop, ça va vite- y'a un gars de sorti dans la côte en S que je descend avec des gens pour l'aider- hors de la route, le chandail tout déchiré, faudrait pas que je me bêche; avoir autant stressée, mieux vaut être un peu plus prudente, et terminer mes étapes, on y va, et que les arbres sont beaux, et que ça sent bon, et que je me sens vivante en descendant à plus de 50 km/hre dans cette côte! Et que je suis bien, et que je suis heureuse!

Me reste une vingtaine de km, je pousse un peu plus, je suis capable, je regarde ma montre, 2 hres 10, est-ce que je suis capable de le finir en moins de 2 hres 20, je battrais mon record du Lac-Edouard, et le trajet est plus difficile selon Isa, on clencle go! Et qu'est-ce qui m'arrive à 1 km de la fin? Ma criss de chaîne qui déraille, MERDE! Et elle ne veut pas rembarquer, trop crinquée pour regarder ce qui se passe, le pied gauche ne veut plus rouler? je ne vais rouler que du droit, ça donne quelque chose de pas trop chic; je ne roule qu'avec mon pied droit en reculant le droit et repoussant du droit,  et mon chum qui arrive ( plus tard de me dire dans l'auto- mais quessé qu'à fait-là? À monter de même juste avec 1 pied- le pingouin?!? ) Chéri, ça marche pu? NOOOOOOONNNN!!!!!

Attends, ta chaîne est pris entre 2 pignons, pis quessé qu'il fait mon homme à 1 km de MA fin- il me dépasse! Et on passe à 1 ou 2 secondes d'intervalle sur l'arrivée  :-))

J'ai le sourire fendue- tiens! Première étape de faite! Je suis arrivée 31 sur 60- wowwww! Moyenne de 22 . quecques km hre- dans les côtes de même- re-wooow! J'capotes!

_t__2010_013

Un peu de fatigue sur mon visage, mais HEUREUSE!

_t__2010_012

Et mon amoureux.... On the lait au chocolat :-))

Le spa est merveilleux au retour du chalet de rêve que nous avons loué, la chimie entre tous, merveilleuse aussi; nous sommes 12, tous se comprennent, s'encouragent, s'entraident pour les repas, sont heureux, de bonne humeur, un peu stressés pour le lendemain, tous boivent de l'eau en quantité- loll! 1 bière ou 1 coupe de vin, pas plus :-)

_t__2010_014  _t__2010_018

_t__2010_022  _t__2010_021

Et dodo pour la suite, tôt, tout le monde est fatigués.

Dimanche matin, 6 hres, la petite angoisse me reprend; Il va falloir avoir le même Minding qu'hier ma Mel, on reste positive, on se pousse à notre niveau, on tente de toutes faire nos épreuves, imagines le beau sentiment à la fin, on repart!

Cette fois-ci je suis avec mon homme dans l'auto, avec la gang pour le départ, et je sens le stres de tout ce beau monde, ce qui augmente à coup sûr le mien!

Sur la ligne de départ pour la suite, tout le monde est fébrile! Je suis allée porter mon sac avec mes couliers et mon MP3 à mon endroit, dans la zone de transition pour le jogging en revenant.

On se rend compte Isa, Katia et moi que nous sommes pas mal trop en avant; avec les crinqués- lire des gars prêts à te passer sur le corps pour aller plus vite... On recule de quelques mètres pour laisser passer ce beau monde et être ainsi en meilleure sécurité.

33694_158762497475752_100000260070900_403752_3930327_n 

Attention, le départ dans 45 secondes- oh lala, j'ai le coeur qui me bat dans la gorge! JE veux pas le savoir!!!!!

Dans 10-9-8-.... Et la musique avec un beat d'enfer qui monte au boutte,

http://www.youtube.com/watch?v=AmMtCGs5wAc

****  Parraîtrait que c'est une vieille toune- elle est VRAIMENT bonne- je l'adore! ****

JE TRIPPE! 7-6-5, oh lala, je danse même un peu sur mon vélo de montagne, c'est un trip d'enfer!  et c'est parti!

Ça descend, en fou... et ça remonte! Gros peleton en avant... Et c'est reparti, il me semble encore que tout le monde me dépasse, maudite marde, tout le monde est plus vite que moi!

PAs grave Mel, POSITIVE!! On le fait pour le finir, et on est fière de soi....

Ça me dépasse et me dépasse encore, Isa est loin devant, Katia- sûrement aussi, je suis toute seule, alors je profites des fabuleux paysages, les couleurs sont fabuleuses, les petits lacs, un km à la fois, mauzusse que ça roule pas vite en vélo de montagne, je vais prendre 4 heures pour le finir si ça continue, mais c'Est pas grave, c'est beau, tiens en voilà 3 en avant d emoi, je les dépasse, ben au moins; y'en a 3 en arrière de moi! On continues, on prend du gel à tous les 10 km, finalement à tous les 5- à partir de quand mon speedo décide de fonctionner.... Plus besoin d'énergie +, mes jambes sont très fatiguées de la veille, ça brûle, me semble donc que je ne suis pas performante, je ne suis pas bonne en vélo de montagne, c'est pas ma force, mais je roule seule, c'est beau, je prends tout mon courage et je veux finir, alors, on continues!

Montes, descends, montes descends, mais le parcours est relativement facile... Tiens les ravitos, j'en ai la moitié de faite, je ne lis pas la pancarte, m'en reste 20- que je me dis, mon speedo est parti en retard et j'évalues qu'il me reste encore 15 km lorsque je vois la pancarte du 5 km --sur  le même retour que la veille,

je me dis; ah ben y'ont oubliés d'enlever la pancarte, c'pas fort ça, ça décourage le monde, nous dire qu'il en reste 5 alors qu'il doit en rester 15.... Et y'a des gentilles personnes qui nous encourage, et 2 monsieurs qui ne me disent rien quand je passe à côté d'eux- charmants --que je me dis; sont tannés, ils ont encouragé tout le monde en avant de moi, je suis la dernière c'est sûr!

Et un autre MERVEILLEUX Monsieur qui me dit GO!! Te reste 3 km,

en?! 3 km? Vous êtes sûr? OUI! Ah ben maudit, moi qui pensait qu'il me restait 1 heure à faire, Go ! On achève!! Et là c'est pas ma force, mais pas pantoute; du technique- comme mon chum adore- ouach! Des côtes, des souches d'arbres mouillées, des trous de bouète, je clipes, déclipes, me pète la rotule droite d'aplomb- ayoye, me fait dépasser à 1 km de la fin par une fille- la Salo! Que je me dis!

Est meilleure que moi dans le technique.... Pas grave...

Et j'arrives! Oué!!!!!

Triathlon?? que me crie les bénévoles- par la droite!

Je vais déposer- pitcher, mon vélo dans le rack et je sors mes chouclacks et je vois Katia avec Robin, ah ben que je me dis, elle a même eu le temps de faire son jogging, mais chu donc ben poche,

et son gentil Robin- son homme à elle, cours et viens me dire- envoyes go! Tu vas pouvoir courir avec Katia; elle vient juste de partir!

En- j'étais juste derrière elle? Je lui pitches mon chapeau, mes leggings, j'enfiles mes souliers, mets ma musique et suits le parcours pour repartir courir, encouragée....

j'ai encore le sourire fendu jusqu'aux oreilles, je vais réusir, je vais le finir!? Woww! Et ça monte, c'est du jogging en forêt- beaucoup plus difficile que ce que je fais habituellement, et ça monte, je sens plus mes mollets- ils veulent crampés, ils ne veulent plus... Cours que je me dis, cours Mel, cours lentement, mais n'arrêtes pas parce que tu ne pourras plus arrêter...

4

Et je mets ma musique, et je me dis, 5 tounes et tu devrais être presqu'arrivée, et tout le beau monde sur leur retour de leur 10 km m'encourage, me sourie, oh qu'il est gentil le monde sportif.... Et une côte qui descend, ouhou! j'adore!!

Et mon chéri sur son retour de 10 km, tiens ses genoux ont toughés il va être content, oh que je le trouve beau, oh que je suis fière de lui, un petit bisou en passant, énergie renouvellée- presque,

je donne ce que mes jambes veulent bien me donner, je croise ma belle Isa, wow Isa- elle a un temps d'enfer! Un petit calin en passant,

ravito à mi-parcours de mon 5 km, j'encourage Katia qui est juste devant moi, pour son 10 km elle, et je repars en sens inverse après une petite gorgée d'eau, et ça monte- ce que je viens de descendre, aoutch! Mes mollets ne veulent presque plus, mon pied droit; complètement engourdi- merde Mel t'as encore trop serré ton lacet, n'arrêtes pas, n'arrêtes pas, compte dans ta tête, si tu arrêtes, ça va être l'enfer de repartir!

Et me voilà à 1 km de la fin, wow, je vais réussir, je vais réussir et 500 mèters de la fin, je replace mes chandails comme il faut, il faut bien voir mon numéro 172, une gentille dame cale mon arrivée, je voudrais sprinter, mais pu capable, le Monsieur m'annonce; No 172, Mel.  De La !

---Wowww! c'est moi, c'est moi et ma gang qui est là et m'encourage! Et Isa qui me prend dans ses bras, je suis heureuse et tellement, tellement fière de moi! Et le Monsieur qui vient me dire de repasser sur l'arrivée parce que ma puce n'a pas été captée, je repasse en maugréant la minute de trop inutile... Pas grave :-))

Nadine a pris une photo de moi au moment où je pars pour mon jogging, je viendrai la mettre lorsque je l'aurai.

Moi qui pensais me plus rien vouloir savoir après cette épreuve, NA! Contraire; je sens que l'an prochain, je pourrais faire le gros triathlon, j'ai envie de poursuivre l'entraînement pour m'améliorer encore :-) Faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi heureuse....

C'est fabuleux.....

Tiens, les résulats officiels sont sortis:

3 ième sur 4 dans ma catégorie,

première façon de voir les choses ( faut que je la corrige celle-là... )

---Mouain, avant-dernière....

Mais bon, si y'avait eu des médailles;

J'en aurais eu une de BRONZE!  :-))))))

Quand même....

Posté par mamanchocovanil à 10:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 septembre 2010

Triathlon

Il y a quelques mois, ça me "drivait" l'idée de faire un tel défi.

À 2 jours du départ, ça me terrifie!

Physiquement, honnêtement, je pourrais être mieux préparée...

Je n'ai que 500 quelques km de vélo de route de parcourus, vélo de montagne- pas beaucoup roulé, et jogging, c'est ok et aussi la partie la moins longue.

Y étant mieux préparée, cette portion ne m'effraies pas trop.

Je sais donc, que je suis un peu effrontée de m'engager ainsi.

Mais bon, entre la famille, les cours et tout le reste, c'est pas mal le temps que j'ai eu à investir au cours des derniers mois.

Beaucoup de gens, me connaissant, sont certains que je vais être capable.

C'est vrai que ça n'est pas dans mes habitudes " de ne pas réussir ". Je suis ainsi perfectionniste dans ma vie que je m'engage habituellement dans les choses auxquelles je sais que je vais réussir, pour ne pas être déçue de moi, puisque j'ai besoin d'être fière de moi.

Voilà que je suis moins certaine de ce qui m'attend, moins certaine de "performer", moins certaine que je vais être fière de moi... Ça devient terrifiant de s'aligner sur une possible déception, ça peut s'avérer difficile d'en sortir positif.

Alors je travailles mes attentes.

Comment on fait? D'un côté, je me dis; tu dois être fière même si tu ne l'accompli pas toute, it's very important! Et de l'autre je veux lancer la commande à mon cerveau que je suis sur --les 3 lignes d'arrivées?!

Ce triathlon s'avère être une performance autant physique que psychologique.

Je m'expliques...

Le physique, il aura mal. Il devra pousser. Il devra s'oublier. Il devra obéir. Il devra avancer, voilà en gros ce qui l'attend,

mais pour ainsi " performer ", il aura besoin du centre des commandes d'en haut,

et lui,

devra travailler impeccablement.

S'il décide de bien gérer la situation, de demeurer positif- coûte que coûte!

De bien commander, de bien gérer le projet, le reste devrait, en principe, suivre.

On peut donc dire que la plus grosse part de la job, viendra d'en haut. Et Dieu sait qu'il aura à coup sûr envie de chialer, qu'il aura envie de crier qu'il en a marre, qu'il se trouvera énormément inconscient d'être là, à ce moment-là, il voudra s'arracher les cheveux devant cette côte de la mort, devant cette montée de roches, devant cette montée à faire à la course, il se promettra que PLUS JAMAIS, que c'est la maudite criss de dernière fois qu'il mets des souliers- clipés! dans ses pieds, il fera peut-être même descendre quelques larmes de découragement dans les yeux qui se trouvent un peu plus bas, il enverra peut-être même quelques crampes dans la région du bas pour tenter d'arrêter le supplice,

et malgré tout ça, vous savez ce qui sera le plus difficile;

ce sera d'oublier ce qu'il me crie, et de garder le sourire, et lui garocher autant de pensées positives, entraînantes, motivantes de réussites qu'il tente de m'en envoyer du contraire....

C'est un défi de taille que je m'impose, non seulement réussir l'équivalent de ce que j'ai fait dimanche dernier avec l'envie de chialer à 9 km de la fin, avec un pourcentage de difficulté un peu plus élevé et en recommençant le lendemain!

J'ai cette fâcheuse habitude de ne pas vouloir décevoir ceux qui ont confiance en moi, ceux qui m'aime- m'aimeront quand même!- et mauvaise autre -mauvaise habitude- à me mettre de la pression partout où il n'en faudrait pas?!

Voyez ce que ça donne;

Aye, si je donnes des cours de cardio, faudrait ben que mes participants SACHENT que j'ai réussi- voyons donc! Aye, à aimer tant que ça l'activité physique, faudrait ben que je sois capable de faire la moitié du gros triathlon- lequel ma copine Isa -fait, elle! Aye, il y aura des gens de La Ville sur le parcours, faudrait quand même pas que tu sois en arrière du peloton, aye, depuis le temps que t'en parles, faudrait ben pas que tu dises que tu l'as pas terminé- en passant t'aurais pu te la fermer et ne pas en parler, ni vu ni connu; ç'aurait été un peu moins chiant en ce moment- aye, ton chum il serait fier de toi que tu réussisse tout ça sans chialer, aye Mel, habituée de performer comme t'aimes, t'es pu aussi sûre de toi là en, t'imagines la honte, la déception de dire que tu l'a pas fini?! Oh nononononononononon, faut pas!

Alors.....

Je prends une grande respiration, peut-être même 10 autres, je ressors mes principes de bases, que je dois ramener à tout bouts de champs? Et je me dis;

( règles des 10 à me rappeller sur le parcours )

1- Je suis là pour avoir du fun, le plus possible, je m'amuse, je gardes le sourire!

2- J'ai 31 ans, si ma vie devait se terminer, comment je devrais le faire ce défi? ( ça m'aide à dédramatiser, c'est un peu compliqué parfois dans ma tête, je sais...)

3- Je lâche-prise ( juste le dire me fait du bien) advienne que pourra, je DOIS être fière de moi- BAON!

4- Je me fous de ce que pense les autres. ( Même si je suis la dernière du peloton)

5- Une côte à la fois ( Merci Christine! )

6- Je vais réussir, quitte à débarquer de mon bécyke, peu importe le temps, j'y arriverai!

7- Je me promets une récompense si je passes au travers; penses à ... Je vais la trouver!

8- Restes calme, charges-toi de positif, coûte que coûte!

9- Je ne suis en compétition qu'avec moi-même.

10- Cultives l'essentiel, et l'essentiel étant: je suis Moi, je suis dans ma bulle, je suis ici pour moi, pour dépasser mes limites, pour être fière de moi, parce que le sentiment du devoir accompli vaut toutes les peines du parcours, parce que c'est merveilleux de vivre et d'être ici en ce moment à vivre cela, peu importe ce que les autres accomplissent; voici mon défi, à ma taille, et celui-là même duquel je dois être fière d'accomplir, tu vas réussir Mel, tu vas réussir et tu pourras crier à tout le monde que c'est fait!  Que c'était très difficile, mais que tu as FAIT ton premier triathlon!

Et tu ne te rappelleras même plus ce que tu disais par rapport aux souliers à clip, tu penseras au prochain en te demandant si tu ne serais pas capable de faire le gros triathlon l'année prochaine?

_t__2010_003

Il m'arrive de sourire devant l'adversité; me voilà au commencement d'un 5 km montant :-)

Posté par mamanchocovanil à 11:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 juillet 2010

Tu sais que t'es ma fille quand....

Ou je sais que je suis ta mère quand...

Tu es heureuse de te dandiner les fesses/prendre une marche en attendant/le sourire fendu jusqu'aux oreilles- devant les Outlet sur des Récollets à 9 heures et 17 en attendant sagement 9 heures et 30,

le fabuleux moment où tu entres dans le magasin qui t'acceuilles au son tonitruant d'une musique qui te donne envie de sortir Visa- même de si bonne heure!

Et encore pire de conseiller ta mère sur l'achat du maillot de bain idéal, à si petits prix, de SI bonne heure ?

Quand;

tu me demandes si je peux te donner mon deuxième Lypsyl ROSE -après en avoir appliqué une couche subito derrière meman-

siteplaît! Siteplaît! SiiiiteplaîîîT!!!!! En retournant dans la voiture après Winner's, quelques minutes plus tard...

Quand à midi trente, tu fais attendre papa qui meurt de faim à la recherche-- the paire de souliers noirs en cuir, à bouts arrondis avec une petite boucle sur le dessus- c'est-tu assez précis ça.....

À 13 heures 45 tu te rues dans la rangée des saccoches-portefeuilles dans l'ultime but de posséder LE TIEN, à 6 ans, tu as assez attendu; tu n'en peux plus!

À 18 heures 30 sur le retour d'une journée à courir sans cesse les magasins,

tu mentionnes à tes géniteurs: " Moi, j'aurais aimé ça acheter encore des choses..."

ET tu sais que t'es bel et bien ma fille quand,

devant le choix proposé entre: Histoire de jouets 3 ou Twillight 3 ?

Tu jubiles en mentionnant: EDWARD!!

La fifille à sa meman :-)

Posté par mamanchocovanil à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2010

Lyli

Parce que je me dois d'être juste!  :-)

La récompense sera à la hauteur du travail effectué- grande!

Cet été, avec le camping, les amis; elle fait un bond énorme niveau développement, elle nous épate! Voyez qu'elle peut nous épater autrement-lolll!

Elle court de mieux en mieux, elle pédale comme un pro- ce qui l'aide celle-là, c'est qu'elle est tout le contraire de ce que l'on pourrait nommer de " pissoune "! Je vous jure, elle me fait peur! Elle s'enligne sur les dos d'âne avec son vélo et est morte de rire quand ça " step ! " Elle parle bien, retrouve sa roulotte sans problème, bon je sais ça va faire contradictoire, mais elle écoute bien les consignes? Je m'explique;

quand on demande de ranger les vélos sous la roulotte, c'est la première et pas mal la seule à penser le faire, quand on demande de faire le lit- même chose, on a pas besoin de répéter souvent pour Lyzia quand on annonce l'heure du bain.

On travaille fort, très fort, bon, il y a plein de choses à ré-ré-ré-ré-ré péter, une vanne pis une autre de patience à exploiter, la sortir de sa bulle souvent- et avec la vanne de patience- pour la ramener,

mais la base devient solide- tranquillement. :-)

Et quand je la regarde dans son banc d'auto avec une jambe sortie, l'autre repliée, une main qui flatte sa bedaine, l'autre son nez, tranquille et calme,

ou encore recroquevillée dans le cou de son papa toute endormie,

elle fait gonfler mon coeur...

Posté par mamanchocovanil à 12:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Récapitulatif semaine d'entraînement

Faisait longtemps que je ne m'étais pas mise à jour niveau entraînement ici,

je pourrai éventuellement comparer- hé! hé! Dans quelques mois-années peut-être.

Donc,

lundi: 30 minutes jogg. sur mon tapis roulant, faisait longtemps et faisait vraiment pas beau dehors... Bref, je ne m'en ennuies pas et je vais trouver ça difficile de recommencer à courir en dedans cet automne, à moins que je ne continues dehors; j'ai parlé avec un monsieur qui cours toujours dehors, même l'hiver! Sauf en bas de moins 25!

De plus, courir dehors augmente l'intensité, pour le même travail que je faisais sur mon tapis cet hiver, je travaille beaucoup moins fort maintenant; il y a toujours des faux plats, des côtes à l'extérieur, ça endurçit!

Et un cours de cardio.

Mardi: dernier cours avec mes madames âgées pour l'été matin et cours de cardio soirée.

Mercredi: jogging 45 minutes pour un peu plus de 7.5 km  :-)

Jeudi: cours cardio

Vendredi: mes tibias m'ont demandé un temps de repos- alors rien fait côté entraînement.

Samedi: jogging 45 minutes pour 7.5 km- faisait chaud en tabarouette....Et j'ai encore les cuisses-fesses on fire des squats de mon cours de cardio, alors...

J'ai commencé à augmenter ma charge dans mes cours niveau musculation, je ne sentais plus beaucoup le travail pour mes muscles forts lire: biceps- pect. Si je veux continuer de progresser!

J'ai perdu du poids ces derniers mois, retournant à mon poids de jeunesse! :-))  Sauf que c'est un poids sain puisque je mange bien, ne me prive pas; c'est l'entraînement qui m'a rammené là. Suis dans ma courbe de poids santé, avant aussi j'y étais, mais dans la portion du haut.

Je ne crois pas m'être déjà sentie aussi bien dans ma peau- note à moi-même; à relire si l'envie me prenait de procrastiner éventuellement!  :-)

L'aies-je dit?

Y'a rien de mieux que l'activité physique pour le bien-être!!!!

Posté par mamanchocovanil à 12:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 juin 2010

Escapade amoureuse

Voici la vue que nous avions vendredi soir dernier alors que nous soupions dans un fantastique restaurant du Vieux-Québec!

Le repas? Divin.

La température? Parfaite.

Le vin? Très bon.

Le niveau de bien-être? À son meilleur.

La converstation? Apaisante.

Le bonheur? J'peux-tu y retourner?!?!  :-PP

IMG_5154

IMG_5162

IMG_5159

Pas pire la vue en?! :-)))

Posté par mamanchocovanil à 16:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 juin 2010

Est-ce qu'un terrible two peut se faire à 4 ans ?

Mon Dieu donnez-moi de la patience;

mais faites ça vite!

Que se passe-t-il avec ma brunette?

Bon, elle m'a quand même habitué à un niveau de discipline plus élevé que ce que j'avais jusqu'alors connu,

bon, elle m'a habitué à me surpasser au niveau de la patience, en entraînement on apelle ça l'adaptabilité, pour survivre, le corps s'habitue à fournir plus que le niveau initial auquel il est habileté,

m'ammenant à me surpasser en la matière,

non mais franchement, je vais bientôt pouvoir être éligible au nobel de la patience, ceux qui me connaissent savent que c'est une nette évolution dans mon cas.

Le corps pour survivre- aussi,

s'habitue à enfermer- que dis-je à pitcher- le sujet de sa frustration dans son lit, et de ce temps-là à une fréquence de 2 jours sur 2, ce qui revient à dire à 100% du temps, non Monsieur, Madame, pas de répit pour la maman qui trime dur avec ses 4 cours de cardio plein-air, sa formation d'entraîneur privé, qui jongle avec les vacances des plus grands, et le reste! Ingrate, je vous dis!

Le corps donc, s'habitue à ne pas faire monter aucune note de culpabilité-regret-amertume-perte de jouissance de sa vie quotidienne, malgré ces obstacles,

je referme les portes, les unes après les autres;

ouain mais, elle est pas si pire que ça- OUI!

Ouain mais, elle mériterais peut-être une discussion plutôt que le lit- NON, j'ai déjà essayé!

Ouain mais, elle a vécu beaucoup de choses, ce sont des frustrations qui ressortent- M'EN FOUS! C'est à moi qu'elle en fait vivre maintenant, on passera pas notre vie là-dessus!

Ouain mais, les voisins vont se demander pourquoi tu la chicanes si souvent- QU'ILS AILLENT AU DIABLE! Qu'ils commencent par adopter-mettre au monde- ce genre de modèle de compétition et on en reparlera!

Ouain mais, ce doit être pcqu'elle est adoptée- RENDU-LÀ, ÇA M'AIDE PAS cette constatation, faut faire avec et avec nécessite que MADAME s'adapte point majuscule!

Ouain mais, l'école s'en vient- TsssssT! CHUT! Tais-toi, n'en rajoute pas, la cour est PLEINE!

Mais qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu? Je devais vivre ça dans ma vie je crois bien, apprendre à vivre une journée à la fois, apprendre à avoir envie de m'évader souvent à l'autre bout du monde, SOUVENT! avec mon homme, apprendre à dealer ces crises une à une, apprendre à, à, à, à quoi?!

Si vous me dites que l'adolescence va être pire; je déclare forfait drette-là! Je survivrai pas, je vous jure, même avec toute l'adaptabilité du monde- impossible!

TOUT est difficile avec Lyzia, sauf les dodos, et se faire écouter rapidement- une règle simple on s'entend, la serviabilité, la bonne humeur quotidienne,

bon ok, je généralise, mais c'est parce qu'aujourd'hui, c'est pire et aussi pcqu'il y a eu hier....

Elle me demande une constance du pas possible, elle me demande un cadre hyper serré, elle me demande un lâcher-prise niveau expert, elle me demande une patience d'ange, me fait me remettre en question 4 jours sur 5, une évolution personelle puissance extrême,

j'suis pas si bonne que ça, j'ai pas toutes ces capacités-là,

mais Dieu que je fais de mon possible, au meilleur de ce que je suis, travaillant son épanouissement-futur de jour en jour.

On est peut-être dus pour une petite rencontre avec M. le psychologue spécialisé en bébés difficiles?

Elle m'épuise!

Posté par mamanchocovanil à 15:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 juin 2010

Dernières semaines...

Faudrait bien que je prenne le temps de me mettre à jour ici,

et c'est ce matin que je décide de le faire, en fait, je retarde mon gros jogging matinal, me suis prévu un 7.5 km! Ouff!

D'abord quelques photos de la fête de Mahika:

140

On peut voir que le grand a de la misère à s'immiscer dans le cercle de ces jolies demoiselles!

146

On décore notre dessert,

151

Extra bonbons silvouplaît!

155

Ensuite...

162

Une montagne de cadeaux, dont...

170

Un stand de coiffure pour mademoiselle la future coiffeuse, et des rollerblades! ( Sacrés parents; on peut pas jamais se fier; apparemment trop chers?! )

On poursuit cette superbe journée-6ans,

172

Je sais, je suis un peu débile d'en avoir gardé 7 à coucher, en plus des 3 miens! :-) Elle était contente....

Et après le déjeuner du lendemain:

181

Maquillage pour tout le monde!

Penez-vous qu'ils réaliseront un jour tout ce que nous faisons pour eux?

Une journée à la plage!

Vous pourrez remarquer le soleil de plomb et la chaleur accablante!

277

Les tout'ptites ont tout de même réussi à en profiter...

281

283

Mademoiselle fâchée d'être en retrait; trop courageuse dans l'eau de la rivière...

286

Et une randonnée au Parc des chutes...

291

296

297

Posté par mamanchocovanil à 09:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 mai 2010

Un petit coucou!

Semaine chargée;

le spectacle de gymnastique était super, très drôle, Lyzia- on s'en attendait, est très à l'aise devant la foule :-)  Elle a pris le temps de saluer tout le monde après sa chorégraphie, se dandinait les fesses à qui-veux-tu!

Mahika, un peu moins à l'aise, ça pousse dans les fesses une petite soeur aussi extravertie, nous a fait une belle roue, un super pont arrière renversé,

chacune ses forces- j'adore!

Grosse semaine de cours pour moi; j'ai commencé mon cardio, plein air, Dieu- le mot est faible je vous jure- Dieu que j'aime! :-D

C'est tout-à-fait moi ce cours, on a rit!! Merci Annie! On a forcé, on a échangé, on a relaxé- avec le bruit des chutes, je suis aux anges!

Et les commentaires positifs- je ne serais pas payée que je ne serais pas dans le déficit quand même!  :-))

Faut que je me tires dessus de temps en temps; j'ai l'impression de traverser mes journées en lévitation....

2 ième cours pour moi ce soir, j'ai le soleil avec moi,

j'vous dis, tous se mettent de mon board pour me dire que je suis donc à ma place- ( n'aies pas peur Raymond, je vais reprendre le collier- oups! En novembre-prochain... ;-)))   )

Je suis allée rouler un 35 km avec ma copine Isa hier, à une vitesse-moyenne de 25 km/hre avec le vent qui faisait, ça a été un super entraînement, un pour moi :-PP Comme je les aime, il a même fallu que je triche un peu et que je me mettes dans la roue arrière d'Isa, aoutch le vent!

Et hier,

c'était le 6 ans de ma préférée-vanille au monde! Elle se dandinait en prenant l'autobus hier matin, c'est donc le fun les fêtes à cet âge :-)

Elle a choisi le menu; hamburgers et fondue au chocolat- miam! J'étais très contente pour la fondue, et papa pour les hamburgers!

C'était sa " pas vraie fête " comme elle dit; samedi, elle aura une dizaine d'amies à coucher pour son pyjama-party- aoutch!

Photos à venir, promis!

Le spectacle!!

http://www.youtube.com/watch?v=f70sOdc4RKc

Maison_018 Maison_019

Maison_016 Maison_017

Maison_013

Posté par mamanchocovanil à 09:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]